The Monthly European Architectural Newsletter
  NL | EN | FR | IT

Novembre 2009

division of Archi-Europe Group

Editorial
_______________________________________________________________________

Architecture textile
Construire pour durer


Les structures en textile tendu sont largement utilisées pour l’organisation de manifestations temporaires. Légèreté, luminosité, souplesse des formes : les qualités des textiles techniques permettent de créer des concepts architecturaux pleins d’originalité. Que l’on se rappelle à ce propos les corolles luminescentes de Zaha Hadid à la Serpentine Gallery (Londres) en 2007… Liées à la notion d’éphémère, d’événementiel et de modulable, les constructions à membrane ont évolué vers le définitif depuis une vingtaine d’années. Cette tendance se confirme aujourd’hui avec la progression rapide enregistrée dans les recherches sur l’amélioration des fibres, l’isolation thermique et les traitements anti-salissures. Trouvant désormais sa place dans la construction contemporaine, l’architecture textile s'étend même à de vastes programmes: couvertures de stades, bâtiments sportifs, musées, observatoires, centres commerciaux et bien d’autres. Très emblématique du vocabulaire architectural actuel, le Zénith de Strasbourg (architecte : Massimiliano Fuksas) revêt une jupe chaudement colorée d’un orange vif. Cette peau texturée translucide en fibre de verre enduite de silicone est tendue sur une ossature métallique sous la forme de quatre grandes ellipses désaxées qui confèrent au bâtiment sa forme singulière. Ainsi drapé, le « lampion » s’éclaire à la tombée de la nuit et fait transparaître le spectacle en ombres chinoises. Durable et intégralement recyclable, le textile renouvelle le vocabulaire formel à la disposition des concepteurs en autorisant des géométries à simple et double courbure, aux allures de dômes, de diabolo, de vrille ou de paraboloïde hyperbolique. Les étudiants ne sont pas en reste. En juin dernier, à l’occasion de Techtextil (Francfort/Main), salon international des textiles techniques, le concours "Textiles structures for New Buildings" distinguait pour la dixième fois des approches novatrices et des solutions liées à de réelles possibilités d'application dans le bâtiment. Organisé par TensiNet et Techtextil, le concours a salué des structures légères nées de l’imagination des étudiants. Si les principes de l’architecture conventionnelle évoluent vers des concepts « relationnels» répercutés sur l’ambiance du bâtiment, le textile peut également respecter le thème de l’adaptation à la réutilisation et au recyclage.

L'équipe Archi-Europe




Portrait du mois
______________________________________________________________________

Art & Build
Pas de devenir sans
passé

Le livre « A humanistic approach to architecture » célèbre les 20 ans de l’agence belge Art & Build, basée à Bruxelles, Paris, Luxembourg et Toulouse. Une occasion de retracer un parcours riche en projets et de découvrir une volonté plurielle pour une architecture plus « soutenable ».

Né en 1989 de l’association des trois architectes Pierre Lallemand, Marc Thill, Isidore Zielonka et de l’ingénieur civil Philippe Van Halteren, l’agence Art & Build est dès le départ axée sur un souhait d’ouverture. La complémentarité des quatre membres fondateurs, forts de leur expérience individuelle, permet au quatuor de diversifier ses activités et remplir toutes les fonctions rattachées aux multiples facettes de l’architecture. Cette démarche pluridisciplinaire traduite dans les très nombreux projets va de l’aménagement urbain à l’ingénierie et au design de produits. Parlant de ces compétences transversales, l’écrivain Pierre Loze* affirme qu’elles « créent en outre une dynamique d’échanges et favorisent l’identité du bureau en même temps que la dimension prospective du métier. (…) On n’invente jamais rien, tout est dans l’air du temps qu’il faut sentir, capter, devancer, formuler, sans aller trop loin ni s’obstiner dans des voies, des formes ou des solutions techniques que la société ne veut pas encore entendre.»

Hormis le fait qu’un bâtiment doit exprimer sa fonctionnalité, les architectes rappellent que la première motivation est d’ordre esthétique. Le geste architectural résulte de l’ensemble des caractéristiques déterminant la cause raisonnable de l’objet. Observant la dimension culturelle d’un projet, l’identification collective assure à celui-ci une vie plus longue. Dans le cas de la bibliothèque des Sciences Humaines de l’ULB (Bruxelles), d’une superficie de 13000 m² répartis sur 9 étages, il est évident que c’est au départ des budgets, un programme et des délais. Sa création en 1994 a été dictée dans le but de disposer d’un instrument culturel performant. Dans ce cadre, s’inscrit une symbolique de l’image à exprimer. Le choix de la forme (triangle rectangle), des lignes horizontales et des matériaux (marbre blanc, aluminium et verre) contrastant avec le bâti existant est réellement emblématique. Le Musée de la Médecine et son extension (1990-2000) intègrent toute une symbolique retraçant l’histoire et des éléments allégoriques liés à l’exercice de la médecine. S’articulant autour d’un grand puits de lumière, le bâtiment principal est revêtu d’une résille métallique masquée par un voile de pierre naturelle écartelé au niveau de l’entrée. 

Centres hospitaliers, développement d’habitats groupés, banques, immeubles tertiaires, rénovation de centres culturels, casinos, écoles, sièges de grandes sociétés, rien ne semble échapper aux crayons des architectes. Dans chaque projet, l’expression d’une sensibilité, de préférence forte et singulière, est le témoignage le plus simple de la personnalité des différents acteurs d’Art & Build. Mais, au-delà de la programmation, ceux-ci sont conscients que leur effort doit offrir à ces projets une pérennité autre que ce pourquoi ils sont destinés. Construire avec des matériaux peu polluants, réfléchir aux économies d'énergie, prendre en compte le confort et la santé des occupants, Art & Build en fait une ligne de conduite qui prend en compte la complexité des enjeux. Ainsi, le complexe Covent Garden (2000-2008) à la volumétrie en ellipse est le premier immeuble de bureaux bruxellois doté d’une station d’épuration des eaux usées en vue de leur réutilisation à des usages sanitaires, d’entretien et d’arrosage. Pour la rénovation profonde du Berlaymont, siège de la Commission européenne (1996-2004), les architectes, engagés pour le concept et le design, ont choisi délibérément la recherche de la plus basse consommation énergétique comme fil conducteur du projet. Les anciens murs-rideaux ont été remplacés par des façades en verre isolant, abritées par des un système antisolaire articulé.

Une enveloppe performante et pérenne, c’est encore le cas du bâtiment général du Conseil de l’Europe à Strasbourg, maintes fois primé. Sous une grande toiture emblématique, six corps de bâtiments définissent entre eux des atriums et des jardins afin d’ajouter des zones de vie et d’échange aux espaces de travail. Quant aux bâtiments destinés à abriter la Direction européenne de la qualité des médicaments et des soins de santé (DEQM), l’architecture, tout en reflétant le prestige de l’institution, adopte un langage technologique lié aux fonctions du laboratoire et la partie bureau privilégie le confort et la qualité de vie.

Projet en cours à l’issue d’un concours gagné en 2005 visant l’extension et la réorganisation du CHU de Toulouse, le bâtiment sur pilotis est protégé du soleil par une façade à double peau. Son enveloppe extérieure en terre cuite ajourée limite les apports solaires et forme un conditionnement d’air naturel. L’étage technique en retrait et les baies d’accès destinées aux pompiers définissent sa physionomie extérieure très expressive.

Aujourd’hui, à l’heure des bilans, dans la concrétisation de leurs pensées, de leurs désirs et de leurs aspirations, les architectes redéfinissent leurs objectifs de demain. Et, au-delà de la mondialisation, une vision beaucoup plus humaniste de l’architecture. Face aux nouveaux critères d’une société en évolution constante, ils anticipent pour se maintenir sur le devant de la scène architecturale. La demande requiert désormais des bâtiments novateurs en accord avec les exigences des normes HQE, LEED ou BREAAM permettant d’évaluer la performance environnementale des constructions. Sachant que ces normes seront incontournables à l’avenir, Art & Build adhère au manifeste « C2C in Architecture ». Cette charte de qualité (C2Carchitecture.org) réunit également les agences RAU architects (Pays-Bas), A00 architects (Chine, Canada) et Zahn Architektur (Allemagne). Mouvement fédérateur pour des immeubles qui portent en étendard les principes de la pratique de l’écologie industrielle Cradle to Cradle, le manifeste a été approuvé par les fondateurs du paradigme C2C, Michael Braungart et Bill McDonough. Tout comme Art & Build, C2C dans l’Architecture affiche une vision résolument positive « célébrant l’abondance de la créativité humaine, de la culture et de la productivité en rejetant la fausse dichotomie entre évolution humaine et santé environnementale. » Une véritable révolution industrielle. Et Steven Beckers d’ajouter : « Parlons de croissance et non de décroissance ! Nous allons pousser très loin notre connaissance du travail sur des matériaux et produits de construction. Citons en exemple l’industriel Desso qui valorise déjà les déchets de ses moquettes. »

En deux décennies, l’agence Art & Build s’est développée (une centaine de collaborateurs dont quinze associés) et diversifiée tant en termes géographiques qu’en termes de types de projets. L’urbanisme s’y taille une place de choix. « La ville est la plus merveilleuse invention de l’homme, proclame Pierre Lallemand. A la fois réceptacles et lieux de vraie liberté, les villes n’ont de sens que par la densification. Elles sont le reflet de ce que nous créons. Il y a certainement une difficulté à se réinventer sans cesse, c’est un travail continu, mais aussi un plaisir et une raison d’être. »

*A humanistic approach to architecture, Images Publishing 2009 Partners : Pierre Lallemand - Marc Thill - Philippe Van Halteren - Isidore Zielonka - Steven Beckers – Luc Deleuze – Philippe Bultot – Alain Wouters – Charlotte Pijcke - Alexander de Haes – Bruno Caballé – Gilles Bourgeois - Kervyn da Silva Lucas – Christian Likassi – David Roulin.

www.artbuild.eu



Projet du mois
______________________________________________________________________

Rénovation de Wimbledon

Depuis quelques mois, le court central du stade de Wimbledon est doté d'une toiture rétractable permettant le déroulement des matches de tennis par tous les temps.


Tournoi de tennis le plus ancien au monde (1877), le championnat de Wimbledon est souvent considéré comme le plus prestigieux. Certaines de ses installations souffraient d’obsolescence et le court central dont seules les tribunes étaient couvertes depuis 1922 devait annuler les parties en cas de mauvaises conditions climatiques. L’agence Populous (architectes Hellmuth, Obata et Kassabaum) a été chargée de développer son masterplan et de réaménager un certain nombre d’éléments. A savoir la redéfinition de plusieurs courts et la création d’un nouveau court n° 2 de 4000 places que les architectes ont légèrement enterré afin de réduire son impact visuel. Cependant, l’intervention la plus spectaculaire reste sans aucun doute le toit rétractable du court central.
D’une superficie de  65 x 75 m, le nouveau toit mobile est constitué d'une toile translucide en PTFE qui conserve l'éclairage naturel du gazon en position fermée. C'est important pour les joueurs et les spectateurs et pour la capture d’images télévisuelles de haute qualité. La toile de 5200 m² est fixée sur dix poutres treillis mobiles en acier, de 77 m de portée. En position ouverte, les poutres sont rangées aux deux extrémités nord et sud,  sur la toiture fixe abritant les tribunes et la toile est pliée en accordéon dans un espace de stockage relativement compact. Rien ne vient perturber la vision des spectateurs. Pour fermer l'ensemble et abriter la pelouse, les poutres sont déplacées sur des rails grâce à une série de vérins hydrauliques et la toile se déplie à de plus de 16 m au-dessus du sol pour s'adapter aux balles hautes. Il faut une dizaine de minutes pour mettre en place les 700 tonnes de toiture.
Très légère, solide, flexible et surtout  imperméable, la toile en polymère fluoré non toxique Gore ™ Tenara ® architectural fabric a été sélectionnée pour sa capacité à laisser filtrer la lumière naturelle tout en offrant une protection contre les éléments. Et, en corollaire, pour éviter tout risque de développement de moisissures en position repliée.

Un facteur clé est l'environnement intérieur lorsque le toit est fermé. Pour assurer les conditions propices au jeu et éviter la condensation à l'intérieur de la bulle, on a installé un réseau de canalisations d'eau réfrigérée et de tuyaux de chauffage à travers les kilomètres d'entretoises en acier qui supportent le système de toit rétractable. Dès que le toit commence à se fermer, un système Victaulic commence à produire la climatisation du court central. Le tuyau articulé en acier doit simultanément résister à la flèche structurelle et à la déformation thermique, tout en transportant l'eau réfrigérée et l'eau de chauffage autour du complexe. Trente minutes après la fermeture du toit, l'environnement intérieur est stabilisé et le jeu peut reprendre.



Produit du mois 1
______________________________________________________________________

ARMSTRONG® TECH ZONE : UNE SOLUTION INNOVANTE, DEVELOPPEE EN PARTENARIAT AVEC DES LEADERS, POUR DES PLAFONDS MONOLITHIQUES ET FONCTIONNELS

Attentif à l’évolution rapide des tendances architecturales, ARMSTRONG présente dès le Jeudi 1er Octobre 2009 ARMSTRONG® TECH ZONE, une nouvelle solution globale de plafonds développée en partenariat avec des entreprises leaders (cf. page 3). Ce nouveau système innovant permet la réalisation de plafonds monolithiques, harmonieux (intégration esthétique des zones techniques), fonctionnels et modulaires. Fluide et linéaire, ARMSTRONG® TECH ZONE crée des perspectives et offre aux architectes, designers, décorateurs d’intérieurs, facility managers… la possibilité d’optimiser les espaces tant sur le plan esthétique, que du confort de l’occupant et des exigences environnementales.

• POUR ASSOCIER SIMPLEMENT ACOUSTIQUE, ESTHETIQUE ET TECHNOLOGIE DE POINTE…

Cette nouvelle solution se distingue par son raffinement, son design épuré et l’impression monolithique et homogène qu’elle confère aux espaces. En effet, sa caractéristique principale est l’intégration harmonieuse des éléments techniques comme les luminaires, les diffuseurs d’air, les sprinklers et les dalles audio (diffusion de messages, musique ou masquage sonore). Développé en partenariat avec des entreprises de premier plan, ARMSTRONG® TECH ZONE peut s’installer dans des centres d’appels, halls d’accueil, show-rooms, salles de réunions et de conférences, hôtels, magasins, milieux hospitaliers…

Flexible, cette solution s’adapte et se fond très facilement aux trames des bâtiments (1200 mm, 1350 mm…). En fonction de l’effet optique recherché, les architectes peuvent recourir à un large choix de grandes dalles standard ARMSTRONG (en métal ou minéral), les associer à des ossatures décoratives et peu visibles (INTERLUDE ou SILHOUETTE…) pour imaginer des combinaisons à l’infini selon leur sens créatif ou leur cahier des charges.

La synergie des savoir-faire des partenaires garantit des finitions soignées grâce à une compatibilité parfaite des produits, rendant les ossatures et les éléments techniques parfaitement intégrés. En effet, tous les industriels se sont accordés sur une couleur blanche unique, « Global White », accentuant l’aspect monolithique d’ARMSTRONG® TECH ZONE.
Dans cette solution, tout a été conçu pour le confort et le bien-être des occupants avec le conditionnement d’air, un éclairage optimisé par des luminaires et dalles à haute réflexion de la lumière, ainsi que la sécurité avec les sprinklers.

Au niveau acoustique, ARMSTRONG® TECH ZONE offre un large choix pour répondre aux exigences de chaque espace (confidentialité, absorption, intelligibilité) avec de l’acoustique passive, renforcée si besoin par du marquage sonore avec une dalle audio dans la zone technique.
Sur le plan environnemental, la solution traduit l’engagement d’ARMSTRONG à travers des offres peu énergivores. ARMSTRONG® TECH ZONE s’installe de mur à mur mais peut également se poser en îlots, avec notamment AXIOM CANOPY, pour utiliser l’inertie du bâtiment et limiter le recours au chauffage et à la climatisation.

• UNE OFFRE SUR MESURE

ARMSTRONG® TECH ZONE est une solution plafond monolithique raffinée, qui semble créée sur mesure, alors que ce système est basé sur des composants standards de la gamme ARMSTRONG : ossatures, dalles et/ou panneaux-bandes en minéral ou métal.

C’est l’un des concepts les plus innovants sur le marché, les possibilités de combinaisons étant infinies. En effet, ARMSTRONG® TECH ZONE, tout en regroupant tous les services dans une zone technique unique, s’adapte très facilement aux trames des bâtiments… Par ailleurs, il est facile de jouer avec les dalles de grande dimension pour donner plus de profondeur aux espaces confinés ou assurer la continuité visuelle entre deux espaces…

• UNE MISE EN OEUVRE SIMPLE, RAPIDE ET SOIGNEE

L’installation et la maintenance sont plus simples, les grandes dalles facilitant l’accès au plénum et aux zones techniques.
La mise en oeuvre est facile, rapide et se fait en trois étapes :

  • assemblage simple et rapide des systèmes de suspension, comme pour toute installation de plafond, et création de zones techniques de 150 ou 300 mm (poutres froides) et capables de recevoir les éléments techniques,
  • intégration parfaite des éléments techniques, disponibles à la dimension du module, dans la couleur Global White d’ARMSTRONG, avec un large choix de détails de bords, en fonction des spécificités de chaque chantier,
  • mise en place des dalles de chant et, si besoin, des dalles techniques.

Dans le cas d’une installation parallèle, ARMSTRONG facilite l’installation en mettant à disposition des entretoises de 150 mm coupées à dimension.

Pour plus d’informations visitez le site www.armstrong.fr



Produit du mois 2
______________________________________________________________________

SIDIM 2009 Montréal

Le SIDIM (Salon du Design d'Intérieur de Montréal) est une opportunité d'approcher chaque année une offre diversifiée de produits et services liés à l'architecture et au design. Témoignage de l'édition 2009 en quelques images.

  • Maax : Exposé
    Fermée par une paroi  en verre courbé épais, la grande douche walk-in en acrylique combine des éléments tendance : accessoires en bois, seuil peu élevé et cache-drain exclusif.
    http://www.maax.com


  • Octopus
    Quelques exemples d’un spécialiste de surfaces décoratives en bois, métal, résine qui multiplient le côté créatif des aménagements intérieurs.
    http://www.octopusproducts.com/


  • Aquanovo : Ovopur
    Nouvelle expérience de filtration de l’eau potable, le récipient en matériaux naturels combine esthétique et respect de l’environnement.
    http://www.aquaovo.com


  • Extension concepts
    Intégration créative des propriétés de textiles extensibles dans l'architecture, le design et la muséographie.
    http://www.extension.ca


  • Canühome
    Utilisant les meilleures pratiques environnementales de construction, ce projet est fait pour sensibiliser les personnes et les aider à diminuer les coûts énergétiques, améliorer la qualité de l’air et  sauvegarder l’environnement.
    http://canuhome.com




Evènement à la loupe
_______________________________________________________________________

Batimat & Saie 2009


Nous souhaitons remercier chaleureusement tous les architectes, étudiants en architecture, partenaires qui ont visité nos stands lors des salons de la construction Saie à Bologne (28-31 octobre) et Batimat à Paris (2-7 novembre).

Pour voir les photos de ces deux évènements veuillez cliquer ici.



Agenda
_________________________________

FAIRS: HEIMTEXTIL
(13 - 16/01/2010) - Francfort/Main (DE)
POLYCLOSE
(14 16/01/2010) Ghent (BE)
ENERGIE & HABITAT
(27 30/11/2009) Namur (BE)
SIMI
(2 - 4/12/2009) - Paris (FR)
POLLUTEC
(1 4/12//2009) - Paris (FR)
Open City: Designing Coexistence - 4th International Architecture Biennale Rotterdam
(> 10/01/2010) - Rotterdam (NL)
Vienna Design Week 2009
(1/10/2009 – 10/01/2010) – Vienna (AT)
Art Fall 09 Ferrara contemporánea
(> 10/01/2010) - Ferrara (IT)
CUBEOpen 09
(5/11 17/12/2009) Manchester (UK)
>> en savoir plus

Concours
__________________________________

Renaat Braem 1910-2010 ideeënwedstrijd
Candidatures : 30/11/2009
The Earth Awards
Candidatures : 9/12/2009
Win een 'eco makeover' ter waarde van € 20.000!
Candidatures : 31/12/2009
Tiananmen Square Landscape Architecture Competition 2010
Candidatures : 06/01/2010

The Schindler Award
Candidatures : 30/04/2010

World Habitat Awards
Candidatures : 01/06/2010
>> en savoir plus


Livres
__________________________________________________________________________________________________________



1. Alexandre Chemetoff - Visite
Alexandre Chemetoff, Dominique Alba, Jean-Louis Cohen, Christophe Girot, Alain Léveillé, Sébastien Marot, Michel Velly
440 pages | € 44.00
Editions Archibooks
Français / anglais (2 versions)
ISBN 9782357330542

>> en savoir plus


2. Timber in Contemporary Architecture: a Designer’s Guide
Peter Ross, Giles Downes, Andrew Lawrence
192 pages | € 49.40
Editions Trada Technology Ltd
Anglais

ISBN 978-1900510660
>> en savoir plus

3. Art & Build – A holistic approach to architecture
Eckard Feddersen, Insa
Lüdtke
360 pages |
80.00
Editions
Images Publishing Group
Anglais

ISBN 9783764388713
>> en savoir plus

__________________________________________________________________________________________________________

Copyright 2009 Archi-Europe Group nv/sa
Editeur responsable : Jacques Allard | Redacteur en chef : Marie-Claire Regniers

Pas encore membre d'Archi-Europe? Inscrivez-vous ici!
Pour vous désabonner d'Archi-News, cliquez ici.